Monsieur le Président

Je te fais une lettre ... tu connais la rengaine, aussi point d'épistole mais, comme il sied en ta France tout éprise de Gastronomie, une recette et, je te gâte, une publicité!

Jamais de portion congrue à la Gargotte de l'Elysée

A l'occasion des prochaines élections, quelles qu'elles soient, voici, tant prisée des chaumières mais enfin accessible aux millionaires, la recette phare de ce haut lieu de la gastronomie française que vous pourrez tout à loisir déguster chez vous si vous ne pouvez pas vous déplacer à la "Gargotte de l'Elysée". Ne reculant devant aucun fuitage, aucune indiscrétion, aucun néologisme, la rédaction d'Olé! grâce à ses sources dignes, sûres de soi, dans des milieux bien informés qui restent par nécessité anonymes et d'autant plus crédibles, notre crédulité faisant foi.Sans plus attendre voici l'Authentique Recette de l'Infâme Brouet.

  • ilsmennuient

Authentique Recette de l'Infâme Brouet

Dans une cocotte bien culottée faire revenir, hachés menu, quelques effluves du passé avec des perspectives d'avenir bien choisies au coeur de la cupidité. Ajouter fonctionnaires et patrons en égale quantité, saupoudrer de politiciens aux horizons circonscrits par le profit qu'ils espèrent tirer des prochaines élections. Remettre un zeste de religion, un peu d'amour de l'art, couvrir de lourdeur administrative et laisser mijoter dans la médiocrité post-coloniale le temps qu'il déplaira. Ne pas porter à ébullition.
Au dernier moment saupoudrer d'ennui, rajouter quelques âmes bien nées et une bonne rasade de vulgarité. Servez, suivant le soupçon, avec une garniture de journalistes, avocats, écrivains, femmes et hommes de télévision, quelques syndicalistes, sans la moindre conviction. A dégoûter sans modération.

Ô spécialistes du brouet le problème avec votre potion, croyez-en ma voyance, le problème est double, consubstantielle altérité de l'être et du garde-manger: la merde, non seulement ça glisse, mais en plus, c'est dur à avaler.

Les Grandes Réformes de la Ve: Simplification du Code du Travail

Dialogue social: F... you!
A la demande du premier ministre le patronat fait un geste à destination de ses salariés et des travailleurs périphériques mal reconnus par le système d'exploitation.

Le ministre déclare et le cabinet confirme, l'académie ayant délibéré, que le dialogue social aurait dorénavant comme langue officielle le latin. Au syndicat de l'éducation s'inquiétant déjà de la pénurie de professeurs en cette matière qui risquait d'entraver le processus démocratique, le ministère fait savoir qu'une augmentation du nombre d'enseignants ne serait pas nécessaire, au programme des échanges n'étant inscrit qu'un seul mot en langue romaine: "Amen"

Absurde!

S'il n'est plus à prouver que nos ancêtres n'étaient pas aussi uniformément Gaulois que le voulait certaine habitude de pensée, il serait temps quand même que l'on reconnaisse que les ancêtres de nos actuels maîtres étaient Francs, venus d'outre-Rhin, salauds d'immigrants. Francs, complètement. Ce que l'on observe sans peine chez leurs descendants qui se font appeler "Nos élus" par les électeurs, "vos représentants" par les journalistes et "leurs" parlementaires par les étrangers. Nos, Vos, Leurs par tout le monde en somme!"

Wall Factory Menu