Ce qui me plaît avec les théories du complot c'est qu'elles expliquent bien les choses dans les rares occasions où tout a été fait pour écarter le peuple mécréant de la science des tenants et des aboutissants. Ce qui n'arrive pratiquement jamais puisque nous vivons en démocratie, entre égaux luttant dans la fraternité, pour la liberté de chacun.
A la satisfaction de tous, sauf de ceux qui n'ont pas compris que c'était le plus pur des hasards s'ils avaient cru quelque part dénicher l'improbable machination dont on ne leur aurait rien dit.
Secret qui de toute façon ne doit pas vraiment l'être puisqu'ils en ont entendu parler, ou qu'ils l'ont de leurs yeux vu, par leur sens abusés, en ces rares occasions ou le secret s'étale, dévorant les avenues avec chauffeur en livrée dans ses limousines aux vitres fumées.
Ceux qui par leur myopie mystifiés se gaspillent en interprétations que ne valide jamais le moindre bureau de certification, les exclus de l'estampille, comment ne seraient-ils pas atteints de totale déraison?
La preuve de ce que j'avance nous est tous les jours fournie par qui nous gouverne, qui jamais rien ne nous cèle, dans la plus limpide clarté jamais ne s'abaisse au secret des tractations, sauf parfois, par temps de crise, climat, attentats, etc... Mais il est facile de comprendre dans ce cas que c'est pour notre bien, notre confort, notre avenir, pour nos enfants, leur liberté, la sûreté et la santé, à satiété. Faut-il être parano pour en douter!

Pourtant... Sont-ils vraiment qui ils disent? Avec qui d'autre, ailleurs que sur scène se sont-ils entendus? Il va de soi que l'on nous trompe, personne ne s'en offusque que les niais, mais jusqu'à quel point sommes-nous trompés? Y aurait-il des degrés dans le crime? D'où viennent-ils ces gens qui se servent sans compter, pour qui tout ce qui compte pour moi ne compte jamais? Sont-ils un mal nécessaire ou une incongruité? Se contentent-ils de nous mentir le minimum nécessaire, ou préfèrent-ils exagérer? Ont-ils vraiment à coeur nos angoisses? Comment se fait-il qu'ils veuillent tant nous protéger en faisant tout ce qu'il faut pour nous mettre en danger?

Les Grandes Réformes de la Ve: Simplification du Code du Travail

Dialogue social: F... you!
A la demande du premier ministre le patronat fait un geste à destination de ses salariés et des travailleurs périphériques mal reconnus par le système d'exploitation.

Le ministre déclare et le cabinet confirme, l'académie ayant délibéré, que le dialogue social aurait dorénavant comme langue officielle le latin. Au syndicat de l'éducation s'inquiétant déjà de la pénurie de professeurs en cette matière qui risquait d'entraver le processus démocratique, le ministère fait savoir qu'une augmentation du nombre d'enseignants ne serait pas nécessaire, au programme des échanges n'étant inscrit qu'un seul mot en langue romaine: "Amen"

Absurde!

S'il n'est plus à prouver que nos ancêtres n'étaient pas aussi uniformément Gaulois que le voulait certaine habitude de pensée, il serait temps quand même que l'on reconnaisse que les ancêtres de nos actuels maîtres étaient Francs, venus d'outre-Rhin, salauds d'immigrants. Francs, complètement. Ce que l'on observe sans peine chez leurs descendants qui se font appeler "Nos élus" par les électeurs, "vos représentants" par les journalistes et "leurs" parlementaires par les étrangers. Nos, Vos, Leurs par tout le monde en somme!"

Wall Factory Menu