Sur le web profond

Sur le web profond j'ai trouvé cet entrefilet sans distinction, oeuvre probable d'un lexicographe dérangé, préconisant pour désigner le présidant l'utilisation de Jupy, de préférence à Jupitounet, certes rigolo et méridional à souhait mais trop affectueux suivant ce Taliban des appellations non contrôlées, qui donne cependant les raisons de son choix.
Jupy évoque pour lui un personnage de La Recherche du Temps Perdu, Jupien et surtout son patron, un certain Baron de la haute société de l'époque, exemple de la grande moralité que favorisent les privilèges. De Charlus au Baron voleur détrousseur des vieux, des pauvres et pourvoyeur de friandises aux matamores disruptés dépositaires de la sagesse de la nation, le phonologiste dévoyé dont j'ai recueilli avec dégoût les éructations perçoit une continuité qui ne le laisse pas indifférent et dont il va jusqu'à vanter le potentiel pour la commercialisation d'une ligne de produits et d'équipements sanitaires réservés à l'élite méritocratique: Jupy, le gel WC des gens de goût; Jupy, la cuvette racée pour trains aristocratiques...
Le genre d'absurdités auxquelles il faut s'attendre quand l'anarchie de réseaux suspects s'affranchit des barrières garantes de la hauteur des points de vue dispensés par des institutions irréprochables méritant un respect d'une altitude équivalente. Cerise sur le brouet, ce phonéticien au vocabulaire patibulaire prétend enfin que 'Jupy' ferait tout aussi bien l'affaire pour baptiser son chien ou son cochon d'Inde.
Rien que ça!

Tactique et stratégie de l'amorçage de la pompe à fric

La #StratégiePauvreté (création 'assistants médicaux') commence comme l'on pouvait s'y attendre par s'attaquer à la tâche absolument urgente de soulager les médecins, les pauvres! qui en ont tant besoin, en inventant un nouveau mêtier bidon qui transformera la donne. Pour donner l'impression de faire quelque chose n'importe quoi est fait dont la logique est imparable.
Le patient, A, étant stupide et la toubiberie, B, un puits de science dont l'eau limpide reflète la pureté des pratiques et des intentions, l'espace séparant B de A exige à l'évidence l'érection d'une barrière pour raisons sécuritaires par l'insertion de C pour que A ne se noie pas dans B. Une isolation à base de chômeurs menacés de Pôle Emploi, impatients d'être dépêchés où ils pourront eux aussi extraire la santé qu'il reste aux carcasses qu'on leur prête et en absorber les humeurs mauvaises que pourrait nourrir à l'égard de B ou D, qu'il reste à qualifier (et C mais c'est pour ça qu'on les paiera, qu'on me pardonne de le rappeler), que pourrait nourrir A dont il faut retenir la stupidité, sur laquelle on ne reviendra pas.
Pas plus qu'il ne sera tenu compte des délires de persécution d'improbables victimes dont les journaux ne disent rien puisqu'elles n'existent pas et que les media ne peuvent donc leur expliquer que la date de péremption de la république peut être prorogée indéfiniment, car 'impossible' n'est pas français et 'putréfié' complètement à l'aise dans l'espace européen.
Pour conclure avec la rigueur souhaitée cette évaluation désintéressée des raisons probables de la stratégie gouvernementale je m'en tiendrai aux principes mathématiques les moins discutables. Puisque AxB=C il est inévitable que SS(Sécurité Sociale)xSS(Stratégie Santé)=Nazi Squared, ou (théorème de Charade) AB+EM=0, dont le calcul déférentiel préfèrera affirmer que ABxEM=-∞, ce qui ouvre de #NouvellesPerspectives sur la France de l'ignominie illimitée dont la perspective est aussi neuve que les bonnes intentions dont s'abreuvent dans la joie les bénéficiaires de si altières attentions.

Fiat Lux

Que dire de notre ministre en charge de la solidarité (avec qui?), de la santé (pas la mienne!) qui se pavane, qui roucoule, dont gonfle le jabot enflé d'une ferveur soudaine à s'occuper des petits bénéfices qui récompenseront les actes valeureux des fiers guerriers affrontant la pauvreté, des autres, impétueusement, et du jabot gonflant, et roucoulant, se pavanant, perfectionnant les ronds de jambe... pendant que sa clique de confrères et d'employés, administrateurs féroces et spécialistes affutés tiennent des centaines de milliers de patients dans leurs sales pognes, dans le purgatoire de haine et de mépris que nos ministres et leurs parrains réservent aux citoyens de ce pays pris dans les filets de leur dégueulasserie, de leur répugnante solidarité, de leur infecte sympathie?!
Or les temps modernes 2.0, entichés qu'ils sont de propices abstractions dont la légèreté conceptuelle se marie à merveille avec une ferme absence d'imagination, ces temps que nous vivons exigent que soit précisée l'appréciation qui est la mienne de tant d'expertes prestations. Pour mettre donc sur les i le point qu'il leur manque à mon avis, par souci d'être compris, de madame la twiteuse escortée de ses mignons qui depuis un quart de siècle me tiennent sous le joug de leurs méthodes féodales et de leur fascisme sans façons, de madame la ministre que je connais comme l'on connait ses saints, de moins loin que l'on ne souhaite, d'Agnès Buzyn je hais les puantes tripes de bourgeoise satisfaite m'infligeant ses privilèges avec la morgue qui va de pair itou avec le mépris qu'elle inspire et que sans façon j'étends à la république qui l'emploie, alliance fétide de notaires et de sbires.

Marchons

Agnes Buzyn a reçu l'ordre d'attaquer la pauvreté de toutes les manières qu'il se puisse imaginer quand on n'a que ça à faire et qu'on sait se ménager, de toutes les façons sauf de celles demandant trop de numéraire
Les paris sont ouverts: les redéploiements coûteront-ils toujours autant, ou davantage? Sauront-ils repousser au panthéon du gaspillage l'assaut d'idées en berne impatientes de triompher? Médiocrité, cupidité, bêtise promettent férocement de résister.
Gageons en outre qu'au terme d'un combat douteux dont depuis la nuit des temps l'issue ne fait plus le moindre doute, le gaspillage ayant été optimisé à la satisfaction des optimistes, la pauvreté sans coup férir l'emportera sur la dynamique ministérielle qui se désolera une fois de plus que la vie soit si cruelle.
Qu'emporte le vent les sanglots monotones des cas désespérés que consoleront les millions que les pauvres n'auraient pas su utiliser pour multiplier la pauvreté comme les riches savent le faire.
Ce qui prouve bien qu'il faut manger les riches pour optimiser cette fois-ci l'utilisation de l'adiposité.

Promotion

Sur Invalide dont les paramètres vitaux doivent être contenus dans la fourchette des valeurs admissibles par qui désire faire durer le déplaisir de vivre en France. Profitez des soldes de fin de saison. Pour prix de ma participation seulement 30% de commission à me reverser en espèces sur les sommes remboursées! Tarif valable dans la limite des stocks disponibles d'handicapés dont il faut intensifier la dépendance.

Danger Populisme

À en entendre parler ici et là on croirait vraiment que c'est une maladie honteuse dont l'élite est par définition miraculeusement préservée, mais s'acharne sur le peuple comme la misère sa cousine qui épargne inexplicablement les riches. Faut-il se demander... Et pourquoi... Et comment... Mais non, mais non!
De fait le populiste ne se demande rien et c'est bien ce qu'on lui reproche: ne pas avoir constamment besoin qu'on lui fasse un dessin pour avoir à demeure une idée de ce qu'il contemple à longueur de journée, ce que le journalisme appelle 'préjugé'. À la différence du comprenoir proactif des élites éclairées grâce à qui la Francie éblouit le Monde et les Franciens par des performances dépassant par principe depuis toujours toutes les prévisions, particulièrement quand il s'agit de revoir à la hausse les couleuvres de Paname et à la baisse les résultats de leur gestion avisée confrontée à une concurrence impitoyable qui n'est pas de leur fait, dont elles sont innocentes, qui vient avec l'humanité, dont il est vain tenter se défaire car ce n'est pas conseillé... par les philosophes... par l'académie... par la police et la gendarmerie et les conseilleurs de tout ordre dont après appel d'offres d'une transparente limpidité, l'avis rémunéré est que c'est à déconseiller.
Diantre!

La France, ai-je entendu dire, culpabiliserait d'avoir coupé la tête de son roi aux temps héroïques de la révolution. Et j'ai même entendu certains avancer que pour expier cette ignominie la meilleure preuve de repentance, devant l'histoire et la communauté internationale, serait de guillotiner un président. Ou deux, ou trois; depuis 1793 ça en fait des intérêts composés! Et les économies qu'on ferait!

Les Grandes Réformes de la Ve: Simplification du Code du Travail

Dialogue social: F... you!
A la demande du premier ministre le patronat fait un geste à destination de ses salariés et des travailleurs périphériques mal reconnus par le système d'exploitation.

Le ministre déclare et le cabinet confirme, l'académie ayant délibéré, que le dialogue social aurait dorénavant comme langue officielle le latin. Au syndicat de l'éducation s'inquiétant déjà de la pénurie de professeurs en cette matière qui risquait d'entraver le processus démocratique, le ministère fait savoir qu'une augmentation du nombre d'enseignants ne serait pas nécessaire, au programme des échanges n'étant inscrit qu'un seul mot en langue romaine: "Amen"

Absurde!

S'il n'est plus à prouver que nos aïeux n'étaient pas aussi uniformément Gaulois que le voulait certaine habitude de pensée, il serait temps quand même que l'on reconnaisse que les ancêtres de nos actuels maîtres étaient Francs, venus d'outre-Rhin, salauds d'immigrants. Francs, complètement. Ce que l'on observe sans peine chez leurs descendants qui se font appeler "Nos élus" par les électeurs, "vos représentants" par les journalistes et "leurs" parlementaires par les étrangers. Nos, Vos, Leurs par tout le monde en somme!"